Université Paul-Valéry Montpellier 3

Saint-Leu, La Réunion

MERCI-Cor

Méthode pour Eviter, Réduire et Compenser les Impacts en zones Coralliennes. 

Objectifs
Conscients des impacts écologiques importants que peuvent occasionner certains aménagements côtiers, les porteurs de projets doivent pouvoir gagner en visibilité sur l’impact de leurs travaux. 

Merci-cor est une méthode de quantification des impacts qui a été mise en place par l’Université Paul Valéry Montpellier, le groupe d’experts MAREX, EcoMed et les DEAL outre-mers. 

Le projet vise à développer un outil numérique intuitif et disponible pour tous. Il s’agira ensuite d’améliorer son accessibilité, de renforcer le développement d’une communauté d’utilisateurs et de faciliter les calculs des pertes et des gains écologiques occasionnés par un projet. L’objectif est de permettre aux porteurs de projets d’éviter, de réduire et dans certains cas, de compenser ces pertes.

Actions mises en place grâce à vos dons 

Dans ce cadre, vos dons permettront d’assurer :
– l’identification des facteurs d’acceptabilité́ par les usagers (difficultés de prise en main, complexité cognitive)
– l’élaboration d’un prototype pilote d’interface numérique clair et intuitif
– la réalisation des tests d’ergonomie en situation
– l’élaboration d’une maquette et d’une première version du logiciel

Pourquoi soutenir ce projet ?

Les projets d’aménagements ne doivent plus occasionner de dégâts écologiques. Dans le contexte de crise de la biodiversité actuelle, il est désormais indispensable d’analyser tous les impacts des travaux de façon systématique et avec la plus grande rigueur.  

© photos bandeau : @Alexis.Rosenfeld

Impact

100 %
des territoires d’outre-mer formés à l’outil
2025
zéro perte de biodiversité

Documentation

MERCI-Cor
Première application "grandeur nature" dans le cadre de l'extension de l'aéroport de Mayotte
Télécharger le dossier
7 050€
Sur un objectif de 60 000 €
Donner
Université Paul-Valéry Montpellier 3
L’université Montpellier 3, à travers son laboratoire de géographie et d’aménagement (LAGAM) développe depuis près de 20 ans des travaux sur l’environnement dans les outre-mers. L’impact de l’homme sur l’environnement, notamment à travers l’aménagement des territoires côtiers, est un sujet prioritaire pour le 21ème siècle. L’évaluation biophysique des pertes environnementales liés aux impacts des projets d’aménagement et des gains possibles avec des actions de compensation, pour réparer les milieux marins, sont un des pivots des recherches du laboratoire.
Thématique
Innover
Durée du projet
24 mois
Donner